LMNP : tout ce que vous devez savoir sur ses avantages
2015
post-template-default,single,single-post,postid-2015,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
LMNP avantages

Tout savoir sur les avantages du LMNP

La Location meublée non professionnelle ou LMNP est un statut qui permet à un investisseur d’acheter un bien immobilier neuf ou ancien afin de le louer. Le logement acquis doit toutefois être équipé de sorte que le locataire puisse en disposer sans effectuer un quelconque ameublement. La literie, les meubles et les accessoires de cuisine sont quelques fondamentaux qui incombent au propriétaire. Ce dernier bénéficie néanmoins de nombreux avantages grâce à son investissement immobilier. Découvrez ici quelques intérêts qu’offre la LMNP.

Liberté de choix dans la déclaration des revenus locatifs

L’investissement dans une Location meublée non professionnelle permet de choisir le type de régime fiscal pour ses revenus. Ainsi, il est possible d’opter pour le régime micro-BIC ou pour le régime réel. Cependant, avant de déclarer les revenus de la location meublée en micro-BIC, il faudrait que le total des montants perçus ne soit pas supérieur à 70 000 euros l’année. Dans cette situation, vous bénéficiez d’un abattement de moitié sur vos revenus fonciers.

Le régime micro-BIC permet donc de payer des impôts que sur la moitié des sommes perçues grâce aux logements meublés mis en location. Par contre, lorsque les loyers perçus sont supérieurs au plafond de 70 000 euros ; la déclaration en régime réel est ce qu’il convient de faire. Grâce à ce choix, vous pouvez amortir le prix d’achat du bien immobilier sur une durée suffisante ou encore déduire de nombreuses charges avant l’imposition.

Possibilité de changer de régime fiscal annuellement

En Location meublée non professionnelle, l’investisseur a la possibilité de changer de régime fiscal au terme de chaque année. En effet, depuis 2018, les dispositions légales permettent la durée d’engagement pour un choix de régime à un an. Ainsi, le loueur en LMNP peut basculer vers le régime qui lui semble favorable si celui qu’il a actuellement ne l’est pas.

Les procédures de changement étant simplifiées, l’investisseur peut faire son choix et obtenir son nouveau régime plus rapidement qu’auparavant. Ainsi, pour bénéficier d’un changement de régime fiscal, il faut envoyer un courrier de levée d’option au centre des impôts en charge de vos états fiscaux. Cependant, afin de voir sa demande considérée, il faut faire cette notification avec le 1er février de l’année fiscale de changement.

Absence de déficit foncier en LMNP

Pour les loyers issus d’une location meublée non professionnelle, il n’est pas possible d’utiliser le mécanisme de déficit foncier. Ainsi, il incombe au loueur de faire en sorte que ses charges et frais déductibles soient inférieurs au total des loyers perçus sur l’année. Il faudra également amortir le prix du bien mis en location sur une durée conséquente afin d’avoir une marge pour déduire des intérêts pour le remboursement du prêt immobilier ou des travaux effectués.

Déductibilité de la TVA pour un achat de logement neuf

Les investisseurs avec un statut de LMNP peuvent récupérer la TVA qu’ils ont payée lors d’un achat immobilier. En effet, ils peuvent recevoir le remboursement de 20 % du prix de leur achat de bien neuf. Ainsi, pour un bien immobilier acquit à 200 000 euros + 40 000 euros de TVA, l’acheteur ne paiera à la fin que 200 000 euros. Cette déductibilité de la TVA vient aussi s’ajouter aux nombreux autres avantages fiscaux dont bénéficie le loueur en location meublée non professionnelle.