Qu’est-ce que l’agriculture urbaine ?
1531
post-template-default,single,single-post,postid-1531,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
Jardin

Qu’est-ce que l’agriculture urbaine ?

Par définition, l’AU ou agriculture urbaine est composée de toutes les techniques de cultures utilisables en ville. Vous pourrez ainsi trouver des fruits et légumes provenant de nombreux types d’exploitation de milieux de culture. Les plus courants sont:

 

  • La culture en plein terre, qui comme son nom l’indique, propose des aliments qui poussent dans le sol, à la façon des jardins de nos grands-parents.
  • La culture en pots, comme tout le monde, n’a pas forcément une place en jardin partagé. Certains font pousser des tomates ou des framboises en pots sur le terrasse ou le bord de leur fenêtres.
  • L’hydroponie, culture beaucoup plus industrielles que les précédentes. L’hydroponie fait pousser fruits et légumes dans une solution d’eau additionnée de nutriments artificiels. C’est la principale méthode de production des tomates que l’on trouve en grande surface par exemple.
  • L’aquaponie, une méthode inspirée des jardins flottants maya, mais qui a beaucoup de mal à trouver un modèle économique en Europe. L’aquaponie produit des fruits et légumes naturels, mais aussi du poisson d’élevage. Comme pour l’hydroponie, les légumes ont les pieds dans l’eau, mais une eau naturellement fertilisée par les déjections des poissons.
  • La bioponie, qui est une hydroponie naturelle. Les engrais sont souvent des fermentations de plantes et liquides de lombricomposteurs.

 

Pourquoi apporter l’agriculture en ville ?

Plusieurs raisons imposent ou invitent l’agriculture à s’implanter en ville.

 

La première raison est liée à l’exode rural. Les gens des campagnes sont partis s’installer en ville et bien souvent le manque  jardin se fait sentir. Et c’est naturellement qu’ils ont reconstitué un petit bout de campagne dans des jardin communautaires ou des bacs de plantation sur leur terrasse.

 

La seconde est liée aux espaces inutilisés.  Pourquoi laisser des toitures plates vides, alors qu’elles pourraient héberger un jardin qui produirait de la nourriture saine pour tout un quartier ? C’est par ces opportunités, que de nombreuses startups se créent sur les toits des grandes agglomérations européennes. Elles ont souvent à leur tête de jeunes ingénieurs agronomes qui emploient des salariés en situation  difficile, leur permettant ainsi de reprendre leur vie en main. Ces associations ou entreprises participent ainsi à l’autonomie alimentaire de leur agglomération, tout en faisant du social.

 

Et la troisième raison est liée à l’autonomie alimentaire des grandes agglomérations. Des études montrent que lors de grèves soutenues ou gros problèmes d’approvisionnement. Les réserves de ces grandes cités sont épuisées en 48h. Grâce à l’agriculture urbaine, ce délai peut être allongé et ainsi éviter les catastrophes.

 

Alors, l’agriculture urbaine est-elle bonne ou mauvaise pour ma santé ?

Bien sûr l’hydroponie à mauvaise presse. Car, elle fournit des tomates sans saveur aux grandes surfaces. Mais, est-ce dû à la méthode de culture ou aux habitudes alimentaires des consommateurs. Car, si le jardinier cueille sa tomate mûre à point pour la manger en salade pour le déjeuner. La tomate hydroponique est d’une variété sélectionnée pour sa longévité, car elle sera cueillie verte et terminera sa maturation dans les camions qui leur feront traverser l’Europe avant de passer par plusieurs grossistes ou centrales d’achat avant d’arriver dans votre assiette.

 

Donc, si vous souhaitez manger des fruits et légumes de qualité, privilégiez des variétés anciennes plus goûteuses cultivées localement. Qu’elles aient poussé les deux pieds dans la terre, ou dans un bac rempli de bille d’argile entourée de poissons. Ces aliments seront sain et bon pour vous s’ils sont cueillis à maturité et mangés rapidement.

 

Pour avoir plus d’information sur toutes ces méthodes de cultures et bien d’autres informations liées à la préservation de la nature, découvrez Green Press le site d’information Bio.