Quels emballages utiliser pour les produits alimentaires ?
2233
post-template-default,single,single-post,postid-2233,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Quels emballages utiliser pour les produits alimentaires à livrer ou à emporter ?

Les services de livraison à domicile ou de vente à emporter pour les métiers de bouche explosent. Le choix des bons emballages alimentaires est l’un des défis qui se posent aux professionnels de ces secteurs. Ils doivent non seulement respecter les normes en vigueur, mais offrir une expérience client de qualité aux clients. Voici quelques conseils pour sélectionner les produits adaptés.

Des emballages alimentaires performants, respectueux des normes et écologiques

Le conditionnement de denrées alimentaires doit répondre à plusieurs exigences :

  • garantir la sécurité des produits (contre les chocs, la température…) ;
  • préserver leur qualité (goût, aspect visuel) de manière pratique ;
  • pendant leur transport et leur conservation jusqu’à leur consommation ;
  • être adapté au mode de livraison ;
  • transmettre une image positive de la marque ou de l’entreprise en offrant une expérience client optimale ;
  • être conformes à la réglementation, en particulier la loi EGAlim pour les contenants en plastique.

    Rappelons que tous les emballages et ustensiles en plastique à usage unique sont strictement interdits depuis 2010 sauf s’ils sont composés de matériaux biosourcés ou sont compostables.

De manière générale, les consommateurs attendent un réel engagement éco-responsable des entreprises auprès desquelles ils se fournissent. Pour éviter de perdre des clients, ces dernières doivent privilégier les conditionnements à faible impact environnemental. Il existe plusieurs possibilités :

  • le carton ou le papier kraft recyclable ou biodégradable,
  • le plastique ou le carton fabriqué avec des matières recyclées,
  • les produits biosourcés à base d’amidon de maïs, de bois, etc.
  • les sacs réutilisables.

Des packagings alimentaires aux types et formats variés

La nature des denrées et le mode de livraison déterminent la meilleure solution d’emballage à utiliser. La gamme disponible dans le commerce est large : boîtes, pots, barquettes, films étirables, papier aluminium, sachets, sacs, vaisselle jetable dans les domaines de la restauration à emporter et du snacking, etc.

Une grande variété de formats et de tailles existent pour chaque type de produit : pizzas, hamburgers, frites, sandwichs, brochettes, salades, sauces, plats divers, viandes, poissons, charcuteries, verrines, primeurs (fruits et légumes, œufs…), viennoiseries, pâtisseries, confiseries, etc.

Il faut également penser aux boissons : bières, vins, jus…, à protéger de la casse et à garder au frais. Ils peuvent être isothermes pour assurer la continuité de la chaîne du froid, munis d’une poignée pour un transport aisé…

Un levier pour soigner l’expérience client

L’emballage est le premier élément que voient les acheteurs de denrées alimentaires, notamment en e-commerce. Il doit par conséquent être attrayant et idéalement, personnalisé avec le nom de la marque et le logo, se transformant ainsi en un support de communication efficace lors du transport et chez les clients.

Pour des alimentaires haut de gamme ou particulièrement sensibles, un contenant sur mesure est vivement recommandé pour une présentation plus agréable et une protection plus efficace. Ces points sont extrêmement importants avec la tendance des clients à poster des photos de ce qu’ils mangent sur les réseaux sociaux. Ils contribuent donc à les satisfaire et les fidéliser, tout en faisant de la publicité pour l’entreprise. Enfin, l’unboxing ne doit pas être négligé : le déballage doit rester simple afin de ne pas risquer un incident avec les aliments (éclaboussures, écoulements, débordements…).