Quel matériau pour construire sa maison ? - blog
4338
post-template-default,single,single-post,postid-4338,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Quel matériau pour construire sa maison ?

Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients. Il n’y a pas de gagnant désigné, chacun peut choisir selon ses besoins et ses goûts personnels. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des différents matériaux traditionnels pour vous aider à choisir entre le béton, la pierre, la brique et le bois.

Une maison en parpaing

Les parpaings ou les parpaings attirent un grand nombre de futurs propriétaires. C’est un matériau de construction efficace et d’un bon rapport qualité-prix. Il est composé de matériaux naturels (gravier, sable, argile et eau) et possède une résistance naturelle au feu et aux intempéries. Sa haute résistance mécanique (environ 80 tonnes par mètre) rend ce bloc adapté aux grands bâtiments. Même s’il n’a aucune capacité thermique, l’ajout d’une isolation supplémentaire suffit à corriger cette lacune. Le parpaing reste le matériau de construction le plus utilisé en France. Pour trouver du parpaing avec le meilleur rapport qualité/prix, vous pouvez visiter notre site de matériaux en ligne.

Une maison en béton cellulaire

Le béton cellulaire est un matériau minéral solide et léger qui peut être utilisé de la fondation au toit. Composé de sable, de chaux, d’air et d’eau, le béton cellulaire a la solidité de la pierre et la résistance au feu et à l’humidité. Sa bonne conductivité thermique minimise la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur, donc aucune isolation supplémentaire n’est nécessaire. Cependant, sa technologie de pose n’est pas maîtrisée par tous les artisans, et le prix est relativement élevé.

Construction d’une maison en pierre

La pierre est un matériau moins utilisé aujourd’hui qu’autrefois. Il est plus cher et moins facile à mettre en œuvre que le béton ou la brique, mais a une meilleure durabilité. C’est un matériau solide et durable : il résiste parfaitement aux contraintes du temps et des intempéries. De plus, les maisons en pierre sont également bien isolées : la pierre a des propriétés isolantes éprouvées. Il récupère la chaleur et la restitue en douceur.

Il s’inscrit dans la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) basée sur les économies d’énergie et le recyclage des déchets.

Construction d’une maison en brique

La brique de terre cuite est le matériau le plus ancien utilisé pour construire des maisons. Malgré les avancées de la technologie contemporaine, il conserve toutes ses qualités, à savoir une bonne inertie thermique et surtout une régulation hygrométrique naturelle. C’est bon marché et facile à mettre en œuvre.

Un nouveau matériau écologique, la brique Monomur, rencontre de plus en plus de succès grâce à ses propriétés thermiques : elle retient la chaleur en hiver et la fraîcheur en été, économisant ainsi de l’énergie. Cette brique en nid d’abeille a une forte capacité isolante. Il peut installer des murs porteurs sans isolation supplémentaire.

Cependant, il est parfois difficile de trouver de bons professionnels maîtrisant son installation, et il y a un surcoût d’environ 5% pour sa mise en place.

Une maison en bois

Le bois est un matériau en pleine renaissance architecturale. Son pouvoir isolant naturel (350 fois supérieur à l’acier et 10 fois supérieur au béton) est l’un de ses grands atouts, car il évite les ponts thermiques et économise ainsi l’énergie.

Il se présente sous des formes variées (poteaux poutres, madriers, ossatures bois, etc.) et offre notamment l’avantage d’un chantier relativement rapide et propre.

Du fait de sa très faible inertie, le bois doit être complété par des éléments en béton (murs intérieurs, chapes, escaliers pleins, etc.)