Que faire avant de procéder à un agencement de boulangerie ?
2019
post-template-default,single,single-post,postid-2019,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
boulangerie

Les étapes avant de procéder à un agencement de boulangerie

L’agencement d’une boulangerie est trop important pour qu’on s’y lance tête baissée. Cet article parle des préparations à faire avant de commencer les travaux.

Qu’est-ce qu’il faut faire avant de procéder à un agencement de boulangerie ?

La décision d’agencer survient après avoir ressenti le désir d’offrir une nouvelle image de son magasin. Seulement, il n’est pas judicieux d’agir dans le vague. Il est important d’avoir une idée bien précise de la nouvelle tendance à mettre en valeur. Bien sûr, l’artisan boulanger est libre d’agir à sa guise, mais il y a certains critères à prendre en compte, notamment la ville d’établissement. Un concept détente et vacances siérait à une ville se trouvant sur la route vers les côtes du sud plutôt qu’à une boulangerie située à l’intérieur du pays. Un agencement boulangerie Hautes Alpes pourrait ne pas convenir à un autre département. Le plus simple serait de commencer par l’extérieur, c’est-à-dire par la conception de la devanture.

L’intérieur suivra le mouvement, parce que les deux doivent être en parfaite cohérence pour que le client puisse garder la même impression une fois dans le magasin. Il est conseillé de choisir des couleurs qui vont avec la couleur chaude du pain et de la viennoiserie, un ameublement et une décoration bien harmonisés…

Puis, il faut faire un inventaire des produits et prendre certaines décisions telles que le lancement de nouveaux produits ou l’arrêt de la fabrication d’un produit chronophage ou qui ne marche pas bien ou qui ne dégage pas assez de bénéfices… C’est aussi le moment de s’enquérir de la situation du ou des produits phares. L’objectif est d’établir une liste des produits qu’on va retenir. Généralement, une étude du marché devrait venir en appui à cette conclusion. C’est le moment opportun de vérifier le changement de typologie de la clientèle et de procéder à la quête des nouvelles demandes émises par celle-ci.

Suite à ces nouvelles orientations, il importe d’évaluer si les moyens et les matériels existants suffiraient pour y faire face. Peut-être qu’il serait préférable de changer certains équipements pour des modèles plus grands ou plus performants. Il se pourrait aussi qu’il va falloir en acheter d’autres que la maison ne possède pas encore.On pourrait également profiter de l’opportunité et chercher une manière d’associer esthétisme, performance et amélioration des conditions de travail des employés. Sont inclus dans ce dernier point la disposition des locaux, les espaces pour se mouvoir et circuler, la maniabilité des instruments, la sécurité lors de leur utilisation…

Qui effectuerait l’agencement ?

C’est seulement après ces préparatifs que le boulanger pourrait mesurer la portée des travaux à effectuer et prendre sa décision. Réaliser soi-même son projet d’agencement suppose une bonne appréciation de tous ces paramètres. En cas d’incertitude, le mieux serait de le confier à des professionnels afin d’éviter de commettre des erreurs qui produiraient des effets inverses.

Si le boulanger adopte la deuxième solution, le choix de l’agenceur est une question cruciale. Avant toute action, il est indispensable que les deux parties soient sur une même longueur d’onde. L’agenceur doit saisir exactement l’inspiration qui anime le boulanger, ses attentes et ses soucis.Par conséquent, la proximité faciliterait énormément les échanges.

Voilà pourquoi une entreprise d’agencement installée dans les villes telle que Veynes, Chorges, Mont-Dauphinou serait par exemple tout à fait indiquée pour un agencement boulangerie Hautes Alpes. Un autre avantage de la proximité est aussi la possibilité de limiter les frais de déplacement, et par la même occasion, une réduction du coût de l’aménagement.
D’un autre côté, faire appel à un professionnel permet également de bénéficier des suggestions lors de l’acquisition des équipements. Ses connaissances sur les matériels offerts chez les fournisseurs assurent l’optimisation des investissements. Cependant, il est conseillé d’inclure une garantie de ces acquisitions dans le contrat de prestation.