Les règles et les recommandations sur le prêt hypothécaire
265
post-template-default,single,single-post,postid-265,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Immo

Immo : les règles et les recommandations sur le prêt hypothécaire

Souscrire à un crédit hypothécaire ne doit pas se faire à la hâte. Il faut beaucoup de temps de réflexion, d’étude et de préparation. Étant donné que ceci constitue un montant considérable et qui demande plusieurs années de remboursement, il doit faire l’objet d’une analyse. Il est même recommandé de recourir à un professionnel pour se faire accompagner dans le bon chemin. De nombreuses recommandations et des règles sont à savoir concernant le prêt hypothécaire. Découvrez-les dans les lignes suivantes !

Les principales recommandations concernant le crédit hypothécaire

Avant de signer le contrat, l’emprunteur doit tout d’abord s’informer sur toutes les offres qui proposent de meilleur taux de credit hypothécaire. Après les comparaisons au niveau des banques et des organismes financiers, celui-ci peut réfléchir à toutes les options envisageables selon son profil et ses dispositions. Voici donc quelques conseils à tenir comptent pour bien sélectionner le crédit hypothécaire correspondant à votre situation dans son ensemble.

  • La capacité financière : considérez toujours votre situation financière avant de se lancer dans la demande de crédit. En effet, vous devrez avoir au moins 10% à 25% de la valeur du bien, le reste sera couvert par le prêt. Notez aussi que vos remboursements ne doivent pas excéder le tiers de votre revenu mensuel.
  • Les frais extra : prenez en compte tous les frais qui vont avec votre prêt hypothécaire. Ils constituent notamment les frais d’assurance, les frais de notaire, les frais de courtage, les frais de garanties, les frais de dossier.
  • Les avantages fiscaux : découvrez si votre prêt hypothécaire peut bénéficier d’avantages fiscaux. Ces derniers ne sont pas les mêmes alors renseignez-vous auprès des organismes concernés.
  • Considérez les points forts et les points faibles des formules de crédit hypothécaire que vous comparez. Cela vous aide beaucoup à choisir le meilleur à votre situation.
  • Utilisez des outils de simulation, de comparaison et de calcul lié au prêt hypothécaire.
  • Les règles sur le crédit hypothécaire
  • Pour assurer le bon fonctionnement des démarches liées au prêt hypothécaire, il existe certaines réglementations à tenir compte. Voici quelques règles à retenir :
  • La loi Scrinever souligne que : « Tout emprunteur a un temps de réflexion de dix jours qui lui est accordé (loi n° 79.596 du 13 juillet 1979), et un délai de rétractation. »
  • L’emprunteur a le droit de connaître toutes les informations en liaison avec le prêt hypothécaire. Ces dernières sont envoyées directement au lieu de résidence de l’emprunteur par voie postale, et ce, gratuitement.
  • Les informations sur le prêt doivent comporter la durée de validité de l’offre, la nature du crédit, l’objet du crédit, le montant emprunté, l’échéance de remboursement, le taux appliqué au prêt et le tableau d’amortissement.

Pour faire valider une demande de crédit, l’emprunteur doit apporter un dossier complet auprès de l’organisme financier ou de la banque concernée. Les pièces à fournir sont en liaison avec l’identité de l’emprunteur, sa localisation, sa situation matrimoniale, sa situation professionnelle, sa situation au sein de sa banque ainsi que les différents justificatifs de propriété.