Comment vérifier l’efficacité d’un gel hydroalcoolique
1390
post-template-default,single,single-post,postid-1390,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
gel

Gel hydro-alcoolique : comment vérifier son efficacité ?

Il est vrai que la meilleure façon de tuer les bactéries est le savon. On utilise l’eau et le savon pour prévenir les infections. Les mains étant toujours aux contacts de nombreux objets, elles peuvent alors laisser pénétrer facilement les virus dans l’organisme. Pour se laver régulièrement, l’utilisation d’un gel hydro-alcoolique est alors de rigueur. Mais comment évaluer son efficacité.

Gel hydroalcoolique : un produit biocide

Un gel hydroalcoolique Kleengel est un produit biocide, en tout cas, sa principale fonction est d’éliminer les bactéries à 100% ou à 99%. Il a été conçu afin d’assurer une bonne hygiène des mains en tout temps. Mais il est aussi la réponse aux problèmes d’accès à l’eau et au savon. En effet, il existe bien des endroits où il est impossible de se laver les mains avec de l’eau. Aussi, un gel main pourrait lui être d’une grande utilité lorsqu’on prend le métro ou lorsqu’on se déplace en ville. D’ailleurs, la plupart des gens veulent se protéger au maximum, ainsi, à chaque fois qu’ils utilisent leur main ou après avoir touché quelques choses, ils se lavent rapidement les mains. Il est donc recommandé de consulter l’étiquette du flacon avant l’achat et vérifier s’il s’agit réellement d’un produit biocide, capable de combattre efficacement les bactéries ou non.

Une concentration suffisante d’alcool

Pour tuer les bactéries, les virus et les microbes efficacement, un gel hydroalcoolique doit être efficace. Pour cela, il aura besoin d’une concentration suffisante d’alcool soit avec un taux entre 60 à 70%. Cette concentration est importante pour garantir l’efficacité du gel main à tuer ces micro-organismes et à bien préserver la santé de la peau. En effet, l’alcool peut irriter la peau à forte dosage mais cela peut aussi créer le dessèchement des mains. On vérifie alors sur l’étiquette si le gel hydroalcoolique renferme réellement une concentration d’alcool à 60%. Même si le produit indique sa principale fonction, celle d’être un gel hydroalcoolique, il faut tout de même vérifier s’il renferme réellement ou non un taux d’alcool qui dépasse les 60%. Cette concentration ne doit pas dépasser les 70% au risque de provoquer des éruptions cutanées.

Le respect à la norme de fabrication

Un gel hydroalcoolique doit respecter la norme de fabrication avant son lancement sur le marché. La norme NF EN 14476 doit être indiquée sur le produit et qui atteste aussi son efficacité d’être un produit biocide. Cela prouve aussi que le produit a déjà passé au test et à de nombreux contrôles. Mais il existe d’autres normes notamment le EN1275 qui prouve que le produit peut aussi tuer les champignons. La norme EN1040 permet d’attester l’efficacité du gel hydroalcoolique en tant que produit bactéricide. Le mieux est donc de se tourner vers un gel hydroalcoolique à triple action c’est-à-dire qui combat à la fois les virus, les bactéries et les microbes. Bref, un gel désinfectant doit se plier aux normes de fabrication et doit renfermer un taux d’alcool suffisant. Enfin, pour en juger bon de son efficacité, il est préférable de se tourner vers une marque plus connue dans ce milieu.