Comment choisir un couteau pliant ? - blog
6605
post-template-default,single,single-post,postid-6605,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Comment choisir un couteau pliant ?

Contrairement aux couteaux fixes, les modèles de couteaux pliants se glissent facilement dans les poches ou les sacs. Autrefois couteau de berger, il est aujourd’hui parfait pour les aventuriers, la pêche ou la chasse, ou encore pour un pique-nique improvisé ou tout simplement pour un usage quotidien. Les couteaux pliants sont simples et fiables. Cependant, il convient de choisir un objet spécial, et le couteau Laguiole excelle dans ce domaine. La Maison Laguiole est façonnée avec une technologie exclusive pour créer des lames d’exception, des ressorts guillochés ou des plaques ciselées… pour le plus grand plaisir des amateurs de couteaux, mais aussi pour ceux qui souhaitent personnaliser leurs couteaux.

Les critères pour choisir un couteau pliant

Il y a plusieurs éléments dans la conception du couteau, chacun avec son but. Pour choisir le bon couteau pliant ou l’offrir, il faut les prendre en considération.

La dimension

Il existe différents types de couteaux : variant d’environ 7 à 13 cm. Bien que le choix de tel ou tel couteau soit lié à sa destination, le plus important est que la taille de la paume soit le critère de sélection. En effet, le couteau ne peut être ni trop grand ni trop petit par rapport à la taille de la main. C’est pourquoi il est judicieux de choisir une longueur de 9 cm pour les petites mains et une taille de 12 cm pour les plus grandes mains.

La lame

Le choix de la lame est important. Il doit être suffisamment dur et solide pour l’usage auquel le couteau est destiné. Le choix de ses ingrédients dépend aussi de si vous voulez/prévoir un couteau spécial. Dans tous les cas, la lame doit être entretenue et affûtée pour conserver sa solidité et sa longévité.

Le manche

Enfin, le manche donnera au couteau sa forme et son design. Palissandre, bois de rose, bois d’olivier, genévrier, bois de serpent, corne, os d’animal ou métal et papier recyclé, le choix du matériau dépend de l’utilisation du couteau. Par exemple, certains manches sont plus adaptés pour cueillir des champignons que des couverts. C’est donc une question de goût et d’envie.

Les détails

Il y a d’autres points à considérer lors du choix d’un couteau pliant. Les petits détails sont beaux, bien sûr, mais apporteront une certaine esthétique au couteau.

Le ressort est le noyau. Sa qualité, mais aussi son assemblage, a un impact sur la durée de vie des couteaux pliants. Un ornement constitué de lignes entrecroisées au motif plus ou moins stylisé orne alors le couteau. D’un modèle à l’autre, ce guilloché peut être fait main ou à la machine, simple ou complexe. Décoré ou non, il est constitué de petits ressorts qui supportent les fameuses abeilles. A gauche et à droite du ressort, la plaque supporte les deux parties de la poignée. Leurs extrémités peuvent ou non être soutenues. Par conséquent, les supports sont plus que de simples éléments décoratifs, car ils renforcent la robustesse du couteau.