Apprendre à lisser les impressions 3D : pour les débutants
1878
post-template-default,single,single-post,postid-1878,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
finition 3D

Apprendre à lisser les impressions 3D : pour les débutants

 

L’impression 3D est une technologie qui est entrain de bouleverser la manière de produire. Elle est considérée par beaucoup comme la 4 éme révolution industrielle.

Dans cet article, nous vous aidons à comprendre comment lisser vos impressions 3D, selon le plan suivant :

  • Ponçage
  • Polissage
  • Chauffage
  • Pour une impression 3D ultra lisse

 

Ponçage

Le lissage des impressions 3D  passe fréquemment par le ponçage. Cette  technique consiste à utiliser de papier de verre.

Essayez de ne pas utilisez les outils électriques car ils peuvent déformer la surface de votre objet et fondre le plastique. Même le ponçage manuel génère de la chaleur qui peut également fondre vos impressions.

Il vaut mieux Choisir du papier de verre waterproof, appelé  aussi papier abrasif « à l’eau », qui peut être détrempé afin d’attiédir la surface de l’impression. Lors du processus, il est nécessaire de rincer périodiquement l’objet afin d’enlever tous les dépôts créés par le ponçage.

N’hésitez pas à contacter Solution de finition impression 3D pour mieux comprendre ce procédé ainsi que d’autres procédés nécessaires pour le lissage des pièces 3D.

Polissage

Le ponçage n’est pas suffisant à supprimer les lignes visibles. On doit appliquer Une autre méthode compléter les dernières irrégularités. Vous avez besoin alors d’un pareil au papier de verre, une barre ou un bloc décapant. Ce procédé est plus opérationnel avec les métaux, mais marche aussi bien sur du plastique, il faut appliquer une pate sur le plastique pour avoir une finition brillante et lisse.

Le polissage, comme le ponçage, engendre des frictions, et alors de la chaleur. C’est pourquoi, il vaut mieux  préférer une vitesse de rotation de disque faible.

 

 

Chauffage

Cette technique consiste à lisser les impressions 3D à travers l’utilisation d’un décapeur thermique sur la surface de l’objet 3D. Comme l’outil dégage beaucoup de chaleur, cette solution demande une certaine pratique : il faut garder le décapeur en mouvement sur toute la surface de l’objet sans se concentrer particulièrement  sur une zone pour ne pas fondre le plastique.

Travaillez toujours dans une pièce bien ventilée, car peintures, résines et plastiques en spray  provoquent les émissions des vapeurs dangereuses lors du chauffage.

 

Pour une impression 3D ultra lisse

Une technique bien répandue consiste à mettre l’impression 3D dans un récipient hermétique plein de vapeur d’acétone. Ce dernier réagit avec  l’ABS et fond le plastique de manière contrôlée et lente pour créer un objet ultra lisse.

Il faut noter que cette méthode n’est pas applicable avec le PLA vue qu’il ne réagit pas de la même façon en présence de l’acétone .vous pouvez le remplacer par d’autres produits chimiques et vous obtenez le même résultat, mais ils sont très dangereux et toxiques.

Polycher peut être une solution alternative : il suffit de placer ce type d’impression dans l’enceinte hermétique, où il y a de l’alcool isopropylique, Les vapeurs d’alcool entourent l’objet, qui va tourner sur lui-même, et fondent le plastique. Plus le nombre de tours de la machine augmente, plus l’impression sera lisse.

Un pré-ponçage facilite le processus, comme toutes les procédures mentionnées ici.